Enquête Regideso

Présentation

Une partie de cette étude s’est concentrée sur la Regideso (Régie de distribution d’eau), entreprise chargée de la distribution d’eau potable sur les zones urbaines du territoire de la République démocratique du Congo. La Regideso est organisée par directions provinciales et par centres. Chaque centre correspond à une agglomération urbaine, de taille très variable, et comprend des installations autonomes de production, de traitement, de stockage et de distribution, ainsi que des raccords sur le réseau énergétique ou des groupes électrogènes indépendants. Une centaine de centres a été recensée.

Échantillon

Deux questionnaires ont été administrés.

  • Le premier aux responsables de la Regideso, qu’ils soient directeurs de centres, chefs d’agence, directeurs commerciaux ou contrôleurs de gestion.
  • Le second est adressé aux fontainiers des bornes-fontaines visitées. Il permettait également, pour chacune d’entre elles, de recueillir les témoignages de deux à trois usagers qui ont par ailleurs été interrogés sur les problèmes qu’ils rencontrent et leurs usages de la Borne Fontaine (BF).

Les questionnaires abordent des notions de contexte, d’historique des BF, de modalités de gestion et de qualité du service rendu. L’inventaire a eu lieu entre mai et août 2014. Au total, plus de 1 900 BF ont été visitées et 3 741 usagers ont été interrogés soit, 2 usagers en moyenne par BF fonctionnelle. Si l’on excepte la ville de Mbuji Mayi qui présente le plus important nombre de bornes fontaines et où un choix délibéré a été fait de n’en visiter que 100, les taux de recensement sont donc assez corrects avec une moyenne qui s’établit à 82 % des bornes-fontaines fonctionnelles (BFF) et près de 40 % pour les bornes non fonctionnelles.

L’analyse porte sur les 1 607 BF fonctionnelles visitées.

Analyse

L’enquête a permis de réaliser :

  • un état des lieux sur les types d’équipement pour les bornes-fontaines, leur date d’implantation et leur taux de fonctionnalité ;
  • une étude sur l’usage des bornes-fontaines ;
  • l’analyse économique et les modes de gestion.

28 % de ces BF fonctionnelles étaient d’anciens branchements privés qui ont été transformés en BF (66 % ne l’étaient pas et 6 % de non réponse).

Date de mise en service des BF

Date de mise en service des BF fonctionnelles visitées

Les taux de fonctionnalité des robinets déclarés (il s’agit du nombre de BF fonctionnelles / nombre de BF totales déclarées) par centre sont assez variables de 22 % à 100 % et indiquent ainsi une attention plus ou moins marquée pour les BF. D’ailleurs, ces taux de fonctionnalité sont à mettre en relation avec le % de contribution des bornes-fontaines au chiffre d’affaire du centre comme en témoigne le graphique ci-dessous. Il est également notable de constater que pour de nombreux centres, la contribution des recettes provenant des BF dépassent largement 60 % des recettes.

Fonctionnalité et contribution des BF au CA

Fonctionnalité et contribution des BF au CA

Principaux enseignements

Les enseignements principaux qui se dégagent de cet état des lieux sont les suivants :

  • Les bornes-fontaines apparaissent comme un mode d’approvisionnement de moins en moins marginal : si elles couvrent près du quart des usagers pour un centre moyen, elles contribuent à la moitié du chiffre d’affaires, ce qui semble refléter qu’elles permettent de mieux recouvrer les recettes que les branchements privés.
  • Les taux de fonctionnalité et de satisfaction apparaissent importants et témoignent d’une bonne acceptation des usagers de ce mode d’approvisionnement et d’un effort réalisé pour gérer les bornes fontaines.
  • Toutefois, cet intérêt reste très inégal, certaines bornes fontaines ne sont plus fonctionnelles.

Recommandations

Les recommandations sont techniques : travailler l’implantation des ouvrages tant d’un point de vue foncier que du point de vue des ménages susceptibles de s’y approvisionner ; prendre en compte l’ergonomie de l’équipement dans sa conception tant pour le fontainier que pour les usagers.

Elles sont aussi contractuelles : les relations entre la Regideso et ses fontainiers méritent d’être clarifiée ainsi que la relation avec les propriétaires des parcelles sur lesquelles les ouvrages sont construits.

Elles sont tarifaires : idéalement la tarification permettrait un subventionnement croisé entre niveaux de service (les meilleurs niveaux de service comme les branchements privés subventionnant partiellement les niveaux de service moins bons). A défaut, la tarification pourrait être basée sur un calcul du coût réel de fourniture de ce service (y compris donc le fontainier et les autres coûts associés).

Pour simplifier la gestion de parcs de bornes-fontaines la délégation de leur gestion pourrait être testée à échelle pilote, y compris la vente a un compteur de gros qui se pratique déjà dans certains pays africains.

De manière générale le suivi des bornes-fontaines pourrait être amélioré en mettant en place quelques indicateurs simples (sur les volumes, les recettes, les incidents, les plaintes) en particulier dans les centres où ce mode de distribution d’eau est importante.

Pour télécharger le cahier d’analyse concernant l’enquête sur les bornes fontaines Regideso, veuillez cliquer sur le lien suivant: Cahier d’analyse des bornes fontaines Regideso

Publicités